Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 08:57

Vincent d'IndyCompositeur et enseignant français, né le 27 mars 1851 à Paris où il est mort le 2 décembre 1931.

Un peu plus d’un mois après sa naissance, sa mère meurt emportée par une fièvre puerpérale – elle n’a que 21 ans. Vincent est alors confié à Résia d’Indy, sa grand-mère paternelle.

Dès 1856, cette dernière qui assure son éducation, lui fait poser ses doigts sur un clavier et choisit de très bons professeurs pour continuer la formation musicale de son petit-fils dont Antoine Marmontel, Albert Lavignac et Louis Dièmer.

Il fut élève de César Franck au Conservatoire de Paris.

Devenu professeur réputé et théoricien, il publia un traité, le Cours de composition ainsi que divers biographies (Beethoven, Franck, etc.).

En 1894, il fonda la Schola Cantorum avec Charles Bordes et Alexandre Guilmant. Initialement créée pour l’étude de la musique religieuse, cette école de musique devint une école supérieure d’enseignement musical qui concurrença pour le meilleur de la musique le Conservatoire national de Paris.

Il compta parmi ses élèves Leevi Madetoja, Erik Satie, Déodat de Séverac, Isaac Albéniz, Adrien Rougier, René de Castéra, Guy de Lioncourt, Albert Roussel, Paul Le Flem, Arthur Honegger, Amédée Borsari, Armande de Polignac, Edgard Varèse, Blanche Selva, Darius Milhaud, Antoine Mariotte, et Albert Dupuis son premier élève à remporter le Prix de Rome.

Il fut l’artisan principal, sous le label Ars gallica de la Société nationale de musique, de la création de la Jeune École française de musique.

Entre 1879 et 1883, il composa Le Chant de la Cloche.

En 1886, il écrivit la Symphonie sur un chant montagnard français.

Partisan de l’ « harmonie », il n’adhérait guère à l’esthétique d’un Bartok ou d’un Schönberg. Malgré tout, d’Indy imprima un caractère novateur durable à la musique française : les œuvres de sa dernière période créatrice témoignent d’une grande faculté de renouvellement saluée par l’ensemble de la critique de l’époque.

Il encouragea le jeune Arthur Honegger, à qui il enseigna la direction d’orchestre au Conservatoire de Paris.

Il fit œuvre de restaurateur de la musique ancienne et baroque, de Palestrina, Bach, Monteverdi à Gluck, Corelli, Destouches. Les « Concerts historiques » de la Schola Cantorum révélèrent quantité d’œuvres anciennes que l’on ne jouait plus.

En tant qu’érudit et pédagogue, d’Indy insistait sur l’approche historique de son art, comme d’autres savant se la Schola, comme Amédée Gastoué (chant grégorien) et Maurice Emmanuel (musique grecque).

L’art de Vincent d’Indy s’est largement fait connaître en Suisse, en Russie et aux États-Unis, notamment à travers des voyages, concerts, articles musicologiques et critiques. Admirateur de son génie orchestral, Claude Debussy saluait « la hardiesse tranquille de Vincent d’Indy à aller plus loin que lui-même ».

 

 

 

 

Source : http://fr.wikipedia.org

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Thierry-alias-Jean-Philippe - dans Biographies de compositeurs

Présentation

  • : Le blog de Thierry alias Jean-Philippe
  • Le blog de Thierry alias Jean-Philippe
  • : Etude du piano et de la musique classique (baroque) depuis novembre 2004 (début à 39 ans). Présentation, biographies de compositeurs, biographies de personnages importants, lexiques des termes musicaux, instruments de musique, divers articles musicaux, morceaux enregistrés, vie quotidienne, albums photos
  • Contact

Thierry alias Jean-Philippe :

 

J’ai débuté l’étude du piano et réappris en totalité le solfège à partir de novembre 2004 (piano débuté à 39 ans) car les derniers cours de musique remontent au collège !

Bien que mes intérêts soient tournés vers la musique classique (notamment baroque), mes goûts musicaux sont éclectiques.

Mon vrai prénom est Thierry. Mon pseudonyme vient du fait que je suis un grand admirateur du compositeur français de musique baroque : Jean-Philippe RAMEAU (1683 - 1764) ; d'où le nom Thierry-alias-Jean-Philippe.
Je dispose d’un piano droit Yamaha C109 ainsi que d’un clavier dynamique de 76 touches me permettant d’interpréter des morceaux à l’orgue et au clavecin.

 

Dans mon blog, vous trouverez les catégories d’articles suivant :

 

-         Une présentation plus détaillée,

-         Une galerie de portraits,

-         Des biographies de compositeurs, de pianistes, de clavecinistes,

-         Mon compositeur de prédilection Jean-Philippe RAMEAU (biographie et extraits musicaux de ces principales œuvres),

-         Le style baroque

-         La « Querelle des Bouffons »,

-         Des biographies de personnages importants,

-         Les termes musicaux,

-         Les cadences plagales et parfaites au piano,

-         Les instruments de musique,

-         Divers articles musicaux,

-         Les sites internet dédiés à la musique,

-         Des variétés,

-         Mes morceaux enregistrés au piano,

-         Drapeaux & hymnes nationaux,

-         Des lieux,

-         Vie quotidienne,

-         Proverbes,

-         Locutions latines et étrangères,

-         Des images pieuses,

-         De l’humour,

-         Divers articles scientifiques,

-         Des articles sur la comptabilité et la gestion.

 

Recherche

Archives

Articles Récents